YEGG Magazine

Le féminin rennais nouvelle génération

Les Rives du Destin – Abdolreza Kahani

Samira, jeune mère fraichement divorcée, quitte sa province natale pour venir s’installer à Téhéran. Provisoirement sans son enfant, elle cherche à se bâtir une nouvelle vie. Samira est bien déterminée à se construire une vie de femme indépendante et à s’émanciper de la domination masculine qui semble avoir été pour elle une source de souffrance.

Grace à l’aide d’amis pour certains soupçonneux, elle trouve un logement provisoire et se met très vite à la recherche d’un travail afin de sortir de la précarité. Une chance pour elle que certains de ses amis lui accorde leur confiance et la soutienne dans ses démarches face à un ex mari esseulé et orgueilleux qui tente tout ce qu’il peut pour regagner l’autorité sur son ex femme.

Lui aussi est à Téhéran. Dans un premier temps, il essaye d’influencer l’entourage divisé qui aide Samira. Se heurtant à une volonté charitable, il ira jusqu’à les menacer. Malgré tout la jeune femme s’efforcera coûte que coûte de se frayer un chemin vers une vie meilleure et surmonter les nombreux obstacles sur son chemin.

Tiré d’un fais divers survenu dans sa propre famille, le réalisateur Abdolreza Kahani fait de son huitième long métrage une œuvre revendicatrice. Dénonçant un conservatisme rigoureux dans la société iranienne le film sera quasi invisible pour cause de non diffusion.

L’auteur dépeint avec pragmatisme une législation largement favorable aux hommes et les classes populaires de Téhéran avec un réalisme empoignant et captivant.