YEGG Magazine

Le féminin rennais nouvelle génération

Mythos 2013 : Mais qui est Calamity Jane ?

Célian Ramis

Dans le numéro 13 de YEGG, nous avions classé le spectacle de Nadia Xerri-L dans notre Top 5 de la programmation féminine. Après avoir assisté à la représentation, ce vendredi 19 avril à L’Aire libre de Saint-Jacques de la Lande, YEGG confirme sa sélection !

Je suis/ tu es/ Calamity Jane est le premier volet du diptyque Western – dont le second sera créé en octobre 2013 au Volcan au Havre. Sur scène, deux femmes (Vanille Fiaux et Clara Pirali). L’une est la célèbre Calamity Jane, l’autre prétend être sa fille. Elles se retrouvent dans une voiture, sur une route américaine et nous embarquent dans leur road trip théâtral.

Pour ce spectacle, Nadia Xerri-L s’est inspirée de l’œuvre Lettres à sa fille, de Calamity Jane. Cette dernière est amenée à dévoiler une partie de son histoire, à raconter des anecdotes sur son passé, à se livrer sur qui elle est et à accepter la présence de cette jeune femme qui pense être sa fille. Elle oscille entre coups de gueule, nostalgie et sentiment naissant d’un amour presque maternel. De son côté, la Petite blind, comme la surnomme Calamity Jane, se montre admirative et obsédée par l’histoire de sa mère, qu’elle voudrait forcer à redevenir cette femme légendaire qu’elle a été autrefois. Et qui a fait d’elle une figure emblématique.

Le duo est percutant, troublant. La rage et la tendresse se mêlent entre les monologues passionnés, mélancoliques et les silences chargés d’émotions. Parfois chassés par des instants légers grâce à des musiques surprenantes pour l’époque (première moitié du XXe siècle) – comme La solitudine de Laura Pausini – ou encore une partie de poker. Le spectateur est tenu en haleine, pendu au bout des lèvres des deux comédiennes qui interprètent à merveille cette variation avec sensibilité et passion.