YEGG Magazine

Le féminin rennais nouvelle génération

Rennes, nouvelle capitale de l'amour

Célian Ramis

Ce samedi 16 février, le Criporteur s’est emparé de la place Hoche pour clamer aux passants votre amour avec poésie et humour pour la quatrième édition d’É-criez votre amour à Rennes.

De  l’amour et des  »je t’aime » à n’en plus finir ont envahi la place Hoche, samedi après-midi. Des centaines de petits mots doux, d’amitié comme d’amour étaient dévoilés sur la place publique. Le Criporteur, une troupe de comédiens ambulante proposait aux passants d’écrire pour celui ou celle qu’ils aiment.

Deux semaines avant la Saint Valentin des boites avaient aussi été mises à la disposition des Rennais dans différents commerces pour se déclarer à son bien aimé. Les lettres d’amour étaient ensuite accrochées sur des rubans et mises au regard de tous.

De belles déclarations pour son Valentin, des messages affectueux pour sa Maman et même des numéros de portable de célibataire à la recherche de l’âme sœur, car “É-criez votre amour” s’adressait aussi aux “Sans Valentin”. Les plus drôles ou romanesques étaient criés par les acteurs du Criporteur.

Le public était au rendez-vous souvent par hasard, interpellés par ses drôles d’anges d’une autre époque qui venaient vous chuchoter des mots d’amour. L’un d’eux d’approche d’une spectatrice : « En amour, c’est le premier mot qui compte » et lui lit avec émotion des déclarations qui ne lui sont pas destinées. Un salon avec plusieurs canapés invitait les amoureux de la littérature à s’asseoir et à (re)découvrir les chefs d’œuvres littéraire sur l’amour, du grand Shakespeare à Isabel Wolff. Pour les moins inspirés un écrivain public pouvait vous aider à décrire votre amour.

Un des comédiens, fraichement débarqué dans l’aventure, est surpris par la réaction de ses clients qui le conduit soudain à se transformer en psychologue : «J’ai été pris de court, certains avaient besoin de parler. J’ai enlevé mes papiers, je suis sorti de mon rôle et nous avons très sérieusement parlé d’amour ». Un événement plus pertinent qu’il n’y paraît. Selon les réactions récoltées, la Saint Valentin, bien que considérée comme une tradition commerciale, continue d’être fêtée par les Rennais. « É-criez votre amour » devient aussi une belle occasion, selon un public unanime même célibataire, d’exprimer son amour qu’on ne dit « jamais assez ».

Des Rennais bien inspirés par l’amour…

Tous attendaient la Criée des six comédiens qui nous ont déclamé mots et maux d’amour avec intelligence, mêlant différents styles d’écriture, certains plus familiers que d’autres et plus touchants aussi.  Les crieurs costumés comme au début du XIX siècle venaient à tour de rôle au centre d’un public installé en cercle.

Et c’est parti :  « Tu dis que tu aimes le poisson et tu lui coupes la tête. Tu dis que tu aimes les fleurs et tu leurs coupes la queue. Tu dis que tu m’aimes et ça m’inquiète ». Pas très loin, déguisée en voyante avec un décolleté des plus provocateur, une comédienne s’esclaffe : « Mon amour, mets ta belle trompette dans mon étui et on fera la fanfare toute la nuit ». Enfin un aviateur habillé à la Charles Lindbergh nous explique que : « Mieux vaut un mariage gay que triste » !

Amusé et très réceptif, le public a beaucoup ri, dansé et même chanté. L’organisatrice de l’événement, Clothilde Guérineau nous a confié que c’était « la meilleure édition », au vu d’un public conquis et venu nombreux. Un événement enthousiasmant qu’on espère retrouver l’année prochaine.