YEGG Magazine

Le féminin rennais nouvelle génération

Les goûts et les couleurs - Myriam Aziza

Simone est en couple avec Claire depuis 3 ans. Leur histoire est belle et les deux jeunes femmes semblent être très épanouies. Mais voilà, Simone n’a jamais pu aborder son orientation sexuelle auprès de ses parents trop traditionnalistes pour accepter son homosexualité.

Entre une mère légèrement hystérique et un père conservateur à la santé fragile, Simone ne trouve pas le bon moment pour se livrer à ses parents qu’elle veut avant tout protéger. Même si la jeune femme est très amoureuse elle peine à vivre librement son homosexualité.

Quand elle se décidera enfin à faire son coming out elle tombera sous le charme d’un beau jeune sénégalais plein d’attention et de délicatesse. Simone va de jour en jour se compliquer la vie avec des questionnements sur sa sexualité qui vont jusqu’à l’étonner elle-même.

Ayant toujours été lesbienne depuis son jeune âge, la jeune femme est bouleversée pour ce qu’elle ressent pour Wali. Si ce film, diffusé récemment sur Netflix, réuni bon nombre de clichés, j’ai choisi de le défendre principalement pour sa thématique et sa très prometteuse actrice Sarah Stern.

Certes, les clichés sur les juifs, les homophobes et les racistes sont tous réunis pour célébrer une jolie farandole contreproductive d’idées reçues, mais le fil rouge du film reste plausible et les situations cocasses de la vie dérangée de Simone sont tendres et affectueuses.

On pourra critiquer la légèreté du traitement du sujet mais au delà des attentes conventionnelles je ne saurais qu’encourager les auteurs à se lancer dans l’écriture de film autour de l’homosexualité féminine et du questionnement autour de l’identité sexuelle.