YEGG Magazine

Le féminin rennais nouvelle génération

Municipales 2014 : Nathalie Appéré, première femme maire de Rennes

Célian Ramis

Après un suspens quasi nul, Rennes reste le bastion de la gauche. C’est ce qu’a confirmé le second tour, hier soir, malgré une abstention de 46,61%, des élections municipales. Nathalie Appéré, candidate socialiste, porte donc sa liste Rennes créative et solidaire à la victoire avec 55,83% des voix contre 44,16% pour son adversaire, Bruno Chavanat, leader du centre-droite. Une femme à la tête de Rennes, une grande première pour la capitale bretonne.

« Je suis un produit de la parité », nous disait Nathalie Appéré en décembre 2013, dans le cadre de notre article sur la parité dans les scrutins, à lire dans le numéro 21 – janvier 2014 et sur notre site. Ce dimanche soir, la candidate socialiste élue au poste de maire de Rennes rejoint le faible pourcentage de femmes maires, tout comme ses consœurs Johanna Rolland à Nantes ou encore Anne Hidalgo à Paris.

En 2008, elles étaient 13,9% en France. Un chiffre que Jocelyne Bougeard, jusqu’alors adjointe au maire, déléguée aux droits des femmes, redoute de voir encore diminuer. Le 30 mars, celle qui figurait en 29ème position durant l’entre-deux tours signe pour un nouveau mandat, aux côtés de la députée-maire Nathalie Appéré. Pour cette dernière, qui fait son entrée, aux alentours de 21h20, dans le grand salon de l’Hôtel de ville sous les nombreux applaudissements des militants, « les Rennais ont souhaité écrire une nouvelle page de notre histoire ».

Un discours succinct prononcé par celle qui succède à Daniel Deleveau – maire de Rennes et président de Rennes Métropole depuis 2008 – au milieu de son équipe, qui devrait se mettre au travail dès vendredi prochain lors du conseil municipal. Et un discours qu’elle termine, sourire aux lèvres, en saisissant la main de Matthieu Theurier – co-tête de liste Europe Écologie Les Verts – Front de gauche durant la campagne et en 2ème position après la fusion avec la liste Rennes créative et solidaire – qui lui en revanche n’affiche pas le même large sourire que ses nouveaux camarades fraichement élus (ou réélus pour la majorité).

De son côté, Jocelyne Bougeard regrette la douloureuse séparation de certains colistiers – due à l’alliance de la liste de Nathalie Appéré et de celle de Matthieu Theurier – Valérie Faucheux – mais se déclare extrêmement contente « et consciente des engagements pris vis-à-vis de la population rennaise ». Et évidemment, ravie « qu’une femme soit élue ».

Si pour l’heure, elle ne peut (veut) pas s’avancer sur la délégation dont elle sera chargée, elle exprime et confirme sa volonté de conserver sa responsabilité au sein de la délégation aux droits des femmes, « même si quelqu’un d’autre pourrait très bien le faire ». Une délégation qui lui tient à coeur. Pour elle, l’égalité des sexes et les droits des femmes restent une priorité forte, « notamment la situation des femmes pauvres ». Et si Nathalie Appéré mentionne, dans son discours les axes prioritaires de son nouveau conseil municipal, l’emploi, la qualité de vie environnementale, la démocratie locale entre autres, elle taira la question de la parité et de l’égalité femmes-hommes.

Un sujet qu’elle n’a pas porté au cœur de sa campagne également mais auquel elle se dit particulièrement sensible, « notamment dans le fait de maintenir la ville de Rennes en tant qu’employeur exemplaire et novateur, aussi bien au niveau de la parité qu’au niveau de la qualité des emplois ». Le prochain conseil municipal de la capitale bretonne sera constitué vendredi 4 avril. Selon les informations communiquées par la Préfecture d’Ille-et-Vilaine, le conseil devrait être constitué de 48 sièges pour la majorité et 13 sièges pour l’opposition.