YEGG Magazine

Le féminin rennais nouvelle génération

Orange is the new black - Jenji Kohan

Impossible de passer à côté de la petite merveille diffusée par Netflix depuis juillet dernier en flux continu sur Internet. Une création originale adaptée des mémoires écrites par (de) Piper Kerman en 2011. Un scénario qui nous fait suivre les pérpéthies de Piper, une jeune trentenaire américaine se faisant rattraper par son passif de jeune adulte qui aimait se mettre en danger. Malgré une vie ajustée depuis et en accord avec son compagnon, elle va devoir purger une peine de 15 mois de prison jusque-là en suspend. Notre héroïne va devoir découvrir assez brutalement et composer avec les règles d’une prison fédérale pour femmes. Jolie, charmante et plutôt futée notre personnage aura bien du mal à œuvrer en sa faveur. Sa bienveillance et sa sincérité, qui flirtent avec une certaine naïveté, seront misent à rude épreuve par le système pénitentiaire. On doit cette excellente réalisation à Jenji Kohan (Weeds). Une Dramédies à l’américaine. Humour noir et outrances le tout flirtant avec le féminisme et la satire sociale. Un Ensemble show qui nous dévoile une pléiade de personnages tous très attachants. Et c’est bien la force de ce programme, nous faire passer par toutes les émotions. Après House of Cards, Netflix entre dans la cour des grands avec ce lancement spectaculaire. Une série à ne pas manquer.