YEGG Magazine

Le féminin rennais nouvelle génération

Un dernier mensonge - Jacques Jouet

« Mon mensonge n’était qu’un vulgaire coup de pouce personnel dans le modelage grossier du temps qui passe, une de ces pichenettes quotidiennes qui ne tirent pas à conséquence. » Jacques Jouet, oulipien, inventeur des poèmes de métro et de la saga de Mek Ouyes, ressort des ses tiroirs une nouvelle écrite en 1994, en garde la trame, la rallonge, l’épaissit, change Bernard en Bernardine, remet sur le chantier l’histoire d’un mensonge « de confort », qui gonfle et qui explose. Les pirouettes du narrateur face à son ancienne amie soixante-huitarde intransigeante et monstrueuse prennent une tout autre dimension, une toute autre profondeur, mais l’esprit de la nouvelle est inchangé : c’est un délectable cheminement sur le mensonge, et une délicieuse leçon sur l’art du roman et l’art de la nouvelle.