YEGG Magazine

Le féminin rennais nouvelle génération

Septembre 2015

Coup de cœur

Elle réhabilite Lucie Dreyfus

15 octobre 1894. La vie du capitaine Dreyfus bascule. Inculpé pour haute trahison envers son pays, il sera ensuite dégradé, déshonoré et déporté en Guyane. La vie de Lucie Dreyfus aussi bascule. Épouse aimante et mère attentionnée, elle mènera avec hargne une bataille pour la dignité de son mari et pour que justice soit faite. Elle sera un soutien inconditionnel pour Alfred avec qui elle correspondra, lui faisant promettre de survivre les cinq années de réclusion durant. Plus de 100 ans après le célèbre J’accuse d’Émile Zola et le second procès de Dreyfus, ouvert à Rennes en 1899, son rôle à elle n’a pas marqué l’Histoire. Sans elle, pourtant, pas d’Affaire... C’est le portrait d’une femme déterminée qui est dépeint dans Lucie Dreyfus, la femme du capitaine – sortie le 30 septembre 2015 - signé de la plume avisée de la journaliste et essayiste Elisabeth Weissman. Dévouée à sa famille, la vie de Lucie sera tâchée de drames et ornée de victoires psychologiques. Au-delà de la réhabilitation du nom d’une femme amoureuse, injustement oubliée, l’auteure, passionnée par la justice sociale et l’égalité, nous plonge dans la découverte de ce destin individuel/universel. Antisémitisme, rôle de la presse, place des femmes et image des hommes… Elisabeth Weissman s’empare brillamment de cette histoire passée pour y faire résonner des thèmes encore et toujours d’actualité. On tressaille d’intérêt pour l’Affaire encore jamais livrée aussi précisément sous cet angle féminin.

Coup de gueule

Touche pas à mes formes

Avant l’été, on nous gave comme des oies des meilleurs régimes à effectuer afin de briller de notre minceur incroyable destinée à faire pâlir de jalousie les autres femmes. C’est d’ailleurs l’intitulé du mail envoyé à la rédaction en mai dernier, « 10 semaines pour les rendre jalouses »… Un message à visée publicitaire pour que l’on promeuve le Programme Déesse, lancé par les coachs sportifs Alex et PJ, qui nous rappelle qu’« À l'approche de l'été et des premiers essayages maillots de bains, les complexes des femmes resurgissent, pour prendre des proportions démesurées et multiplier les régimes. » Une piqure de rappel fort nécessaire et pas du tout caricaturale ! Fin juin, nous recevons le même mail, orienté cette fois vers la rentrée. Car là encore il faudra être au top. Adieu les barbecues et les apéros qui se prolongent ? Très peu pour nous. L’argument de ce programme : réaliser les entrainements – 5 fois par semaine, entre 30 et 45 minutes par séance – à la maison, à l’aide de vidéos avec les coachs et de conseils nutrition. Pour la modique somme de 299 euros. Tentant ?! Absolument pas. Heureusement, on peut compter sur le club de sport de Nice pour innover et susciter la polémique, fin août : « Vous êtes GROSSES, vous êtes MOCHES, payez 19,90 euros et soyez seulement MOCHES ». Que ce soit du lard ou du cochon, peu importe, nous on mange de tout !