Joséphine - Agnès Obadia

Posts section: 
List image: 
Summary: 
Une réalisation aboutie et très bien rythmée par la succession de déboires et cocasseries plutôt efficaces dans le registre de la comédie.
Text: 

Joséphine a 29 ans. Elle ne mène pas la vie dont elle rêve. Son homme idéal qui la prendrait dans ses bras tous les soirs n’existe pas. Mais ce sont surtout ses fesses et leur taille disproportionnée qui la complexent. Ses amis très présents, l’espoir de trouver l’amour et surtout son chat Brad Pitt qui lui sert consciemment de substitut affectif remplissent sa vie. Joséphine survie au néant romanesque jusqu’au jour où sa soeur trop parfaite lui annonce son mariage à venir. Dès lors notre héroïne va s’inventer une histoire d’amour avec un chirurgien brésilien et affabuler des projets grandiloquents auprès de ses proches. Cette situation intenable la fera s’enfoncer un peu plus chaque jour dans le mensonge, provoquant de nombreuses situations grotesques et ridicules. Le récit trouve sa source dans la BD Joséphine et les personnages créés par Pénélope Bagieu. Une réalisation aboutie et très bien rythmée par la succession de déboires et cocasseries plutôt efficaces dans le registre de la comédie.

Main image: 

La passé - Asghar Farhadi

Posts section: 
List image: 
Summary: 
Le réalisateur embarque avec force le spectateur grâce à un rythme précis dans l’équilibre des émotions.
Text: 

Sous l’impulsion de son ancienne compagne Marie, Ahmad arrive à Paris depuis sa ville, Téhéran. La raison de ce séjour : régler les formalités administratives de leur divorce. Quatre années les séparent depuis le départ du mari vers l’Iran. Ahmad de retour dans son ancienne maison, découvre la nouvelle vie de Marie, son compagnon et des difficultés entre elle et sa fille aînée qui semblent peser sur tout le noyau familial. Après Une Séparation, Asghar Farhadi renouvelle l’écriture et la réalisation d’une tragédie familiale et amoureuse moderne. Les failles des personnages et la lourdeur des non-dits servent un récit construit sur une base anecdotique. Les secrets doivent-ils nécessairement être percés pour s’affranchir du passé ? De la banalité se dégage une troublante finesse. Notamment dans les interprétations remarquables des acteurs. Une histoire et une mise en scène profondément humanistes. Le réalisateur embarque avec force le spectateur grâce à un rythme précis dans l’équilibre des émotions.

Main image: 

L'écume des jours - Michel Gondry

Posts section: 
List image: 
Summary: 
Un film évocateur et enrichi par une belle photographie mais qui manquera certainement de toucher pleinement son public.
Text: 

Si l’adaptation de l’œuvre de Boris Vian (1947) par Michel Gondry était très prometteuse, le résultat apparaît de force comme une semi déception. L’univers de Gondry semblait totalement approprié aux effets surréalistes à mettre en image et annonçait un festin sur grand écran. Pourtant le spectateur se noie dans cet immense spectacle de carton-pâte sans fin qui ne laisse que très peu de place aux personnages et aux sentiments de ces derniers. Même si l’imaginaire et la poésie de Vian sont bien respectés et que la fantaisie Grondriesque d’effets spéciaux se fonde dans le récit, on aurait souhaité être touché par le romantisme de l’histoire d’amour entre Colin et Chloé. La fin du film sert avec plus de pertinence le jeu des acteurs à travers les faiblesses et les énergies destructrices des personnages. Un film évocateur et enrichi par une belle photographie mais qui manquera certainement de toucher pleinement son public.

Main image: 

Les amants passagers - Pedro Almodovar

Posts section: 
List image: 
Summary: 
On s’amuse, on rie et on jubile à la douce saveur mi-burlesque mi-sucrée de cette élégante et très énergisante farce moderne.
Text: 

Alors que le vol Madrid-Mexico est prêt à partir, un incident a lieu sur la piste. La négligence des employés aéroportuaires aura une bien lourde conséquence puisqu’après le décollage l’avion se voit obligé de tourner au-dessus de Madrid en attendant une solution au sol. Á bord, le personnel de la compagnie oscillera entre bienveillance maladroite et cynisme envers leurs hôtes. Après un grand nombre de mélodrames, le génie Almodovar signe un retour à la comédie magistralement réussi. Très empreint des années 80 et de la movida espagnole, cet extravagant film en huit clos est irrésistiblement drôle. Musique, chorégraphies, homos, alcool, sexe et drogue garnissent les séquences d’une mise en scène stimulante. Scénario catastrophe ou métaphore d’une Espagne à la dérive? On s’amuse, on rie et on jubile à la douce saveur mi-burlesque mi-sucrée de cette élégante et très énergisante farce moderne.

Main image: 

Happiness therapy - David O'Russell

Posts section: 
List image: 
Summary: 
Une vision moderne de l’amour à travers un scénario et des dialogues riches et rafraîchissants.
Text: 

Happiness Therapy ou la rencontre aussi déjantée qu’improbable de deux individus brisés par la vie. À la sortie de l’institut psychiatrique, Pat (Bradley Cooper) est déterminé à regagner le cœur de son ex-femme. Rien ne le destinait à croiser une jeune veuve qui va chambouler la reconstruction de l’homme qu’il est. Une belle et savoureuse comédie jovialement dépressive. Dans son film David O’Russell nous livre des personnages d’une troublante fragilité qui touchent et affectent le spectateur. Impossible de rester insensible face à l’attachante et non moins émouvante Tiffany (la ravissante Jennifer Lawrence). Une œuvre pleine d’énergie qui donne beaucoup de sens aux petits et grands malheurs de la vie. Une vision moderne de l’amour à travers un scénario et des dialogues riches et rafraîchissants.

Main image: 

Hitchcock - Sacha Gervasi

Posts section: 
List image: 
Summary: 
Une belle réalisation qui sème le désir de creuser la filmographie du maître du film à suspense.
Text: 

Si Alfred Hitchcock nous avait donné accès à la fabrication de l’une de ses créations, le temps d’un tournage, ce pourrait être ce film. On connaît l’oeuvre d’Hitchcock mais sommes peu nom­breux à connaître l’homme et la vie qu’il a menée au sein des grands studios américains et au sein de son couple. Sacha Gervasi rétabli quelques vérités au sujet du rôle de sa femme, Alma Reville qui ne cessa d’être présente à ses côtés tout au long de sa carrière. Véritable maître d’oeuvre en coulisse ! Ce film éclaire sa position lors des réalisations et tournages des chef-d’oeuvres du génie du film noir. Ayant pour trame la création du célèbre Psychose, cette brillante production nous livre une complexité du personnage pleine de vérité en nous révélant le schéma créatif de l’homme et le pouvoir de son imagination. Une belle réalisation qui sème le désir de creuser la filmographie du maître du film à suspense.

Main image: 

Pages