9m2 - Vanessa Cosnefroy avec Stéphane Delaunay

Posts section: 
List image: 
Summary: 
Elle dit tout, les cachetons, les infréquentables, le froid, la laideur, les odeurs, les injures, l’absurdité du système qui l’a détruite et rendue violente.
Text: 

« Si son histoire ne pouvait avoir valeur d’exemple, elle illustrait la contre productivité du système carcéral (…) nul ne pourrait douter que la spirale dans laquelle Vanessa était entrée, la prison en était responsable », analyse Stéphane Delaunay dans 9m2, qu’il a co-écrit avec l’ex-détenue Vanessa Cosnefroy. Ce témoignage, d’une puissance rageuse, est celui d’une jeune femme incarcérée pour avoir escroqué des banques. 5 ans de prison dans 10 maisons d’arrêt. De Limoges à Nice en passant par Fresnes, Fleury, Les Baumettes…, le constat est le même partout : « Tu deviens un numéro d’écrou et un blaze (…) c’est le début du processus de perte d’identité, on te transforme en machine (…) le parfait détenu, en somme, est un zombie ». Vanessa ne se résigne pas, elle entre en rébellion, devient une autre, celle qu’on appelle 9-3. Violente, contre elle-même et les matons, elle est une « boule de nerfs ». Alors, elle enchaine mitard, internement d’office et isolement. Elle dit tout, les cachetons pour abrutir les détenu(e)s, la rencontre avec les infréquentables comme Monique Olivier la complice de Fourniret, le froid, la laideur, les odeurs, les injures, l’absurdité du système qui l’a détruite et rendue violente.

Main image: 

Mémé - Philippe Torreton

Posts section: 
List image: 
Summary: 
Le style est cristallin et fort, les mots claquent comme un bon coup de vent, un langage physique, entier, sensuel, comme l’auteur.
Text: 

Philippe Torreton a écrit un roman d’amour. L’acteur a puisé dans ses racines et ses souvenirs de gamin, « élevé à la ferme », pour raconter sa grand-mère maternelle, Mémé. Une femme d’un autre temps, paysanne normande, simple et moderne (elle divorcera), nantie de bon sens et de courage, obligée de se satisfaire de peu, cette sensation jouissive que notre monde moderne frénétique de surconsommation nous pousse aujourd’hui à rechercher. Torreton raconte le formica et les murs humides, le pain mou qui faisait la semaine, la blouse imprimée… Au-delà de l’hommage, aussi beau soit-il, se dresse ici le portrait d’une génération de femmes sobres et taiseuses, laborieuses et rusées, économes sans s’économiser, écolo et féministes avant l’heure, qui n’avaient peur de rien. Un témoignage rare sur un monde en voie de disparition, avec lequel s’en vont également les bicoques au confort succinct, le bon sens paysan, le vrai, le fait d’être riche sans le sou. Le style est cristallin et fort, les mots claquent comme un bon coup de vent, un langage physique, entier, sensuel, comme l’auteur.

Main image: 

La guerre invisible - Leila Miñano et Julia Pascual

Posts section: 
List image: 
Summary: 
Deux ans d’enquête rondement menée pour cette bombe lâchée dans les rangs de l’armée française…
Text: 

Deux ans d’enquête rondement menée pour que Leila Miñano et Julia Pascual publient leur ouvrage, co-édité par Les Arènes et Causette. Une bombe lâchée dans les rangs de l’armée française… 289 pages de révélations effrayantes sur les violences sexuelles dont sont victimes les femmes engagées dans les forces militaires de l’Hexagone. Mais les deux auteures ne font pas que relater horreurs et scandales, elles retranscrivent les parcours de celles qui ont dû déserter pour s’en sortir, se taire pour éviter les représailles ou se battre, seules, en espérant que justice soit faite, sans jamais rien voir venir. À travers de nombreux témoignages, elles décrivent un milieu terriblement sexiste et archaïque, quasi entièrement hostile au sexe féminin. Avec humilité, justesse, professionnalisme et précision, les deux belles plumes de Leila Miñano et Julia Pascual s’unissent pour faire bouger les lignes. Pour preuve, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian a ouvert une enquête interne sur les violences sexuelles dans l’armée, dont les recommandations devraient être rendues publiques mi-avril.

Main image: 

Les femmes s'en vont en lutte - Patricia Godard et Lydie Porée

Posts section: 
List image: 
Summary: 
Un outil de réflexion formidable pour comprendre l'engagement des rennaises dans la lutte pour l'égalité des années 60 et encore de nos jours.
Text: 

À une époque où, d'un côté, la nouvelle génération pourtant avide de plus d'égalité ne semble plus vouloir se reconnaître dans le terme féminisme et où, de l'autre, certaines minorités revendiquent haut et fort (trop trop fort) la remise en cause de droits les plus fondamentaux de la femme (droit à l'avortement, d'accéder à la maternité), l'ouvrage de Patricia Godard et Lydie Porėe, fruit d'une enquête menée pendant plus de quatre ans, est essentiel. Parce qu'il raconte l'histoire de militant(e)s, d'associations et de luttes locales, de combats qui se sont greffés à une action nationale qui ont pris place dans les lieux que nous fréquentons tous les jours. Ainsi, on apprend qu'au 13 rue St Michel, un appartement abritait un cabinet d'avortement clandestin avant la promulgation de la loi Weil, géré par des étudiantes en médecine. Plus généralement, l'ouvrage est un outil de réflexion formidable pour comprendre l'engagement des rennaises dans la lutte pour l'égalité des années 60 et encore de nos jours. Aux éditions Goater.

Main image: 

Mauvais genre - Chloé Cruchaudet

Posts section: 
List image: 
Summary: 
Ce récit prône une grande ouverture sur l'orientation sexuelle mais aussi sur la féminité, sans jamais se faire moralisateur.
Text: 

Pendant la Guerre 14-18, Paul, soldat traumatisé par les tranchées, déserte et se cache dans un petit meublé parisien, où il étouffe. Avec la complicité de son épouse Louise, pour retrouver sa liberté et échapper à la justice, Paul se travestit en femme. D'abord déguisé, il devient progressivement Suzanne et découvre la vie nocturne du Bois de Boulogne dans le Paris des années folles. Inspirée par des faits réels, cette BD, parue aux éditions Delcourt, sombre et enivrante a raflé un bon paquet de prix à la fin de l'année dernière (prix Landerneau, prix du meilleur livre pour le magazine Lire, Coup de coeur à Quai des Bulles et Grand Prix de la Critique ACBD) et connaît en conséquence aussi un succès grandissant en librairie. Pas étonnant : ce récit, parfois violent, parfois drôle, qui débute devant un tribunal qui voudrait catégoriser les individus, homme, femme, hétéro, homo, prône une grande ouverture sur l'orientation sexuelle mais aussi sur la féminité, sans jamais se faire moralisateur et avec une liberté et une candeur intelligente et rafraîchissante.

Main image: 

Ces gens qui s'expriment - Le bleu des étoiles

Posts section: 
List image: 
Summary: 
Le Bleu des Etoiles, maison d’édition rennaise associative créée cet été, a fait un pari formidable et un choix de qualité.
Text: 

Deux slameurs, Chantal Metzger-Roca et Max’rime, deux graffeurs Dyer et Jocks, et une plasticienne, Pau­line Guiho Blanchard, s’expriment. Ecrivent pour les uns, dessinent peignent et collent pour les autres. Assemblent ensemble mots et images pour une envolée poétique sur le thème de la ville. Routine de la ville, beauté et laideur du quotidien. Ces gens qui s’expriment est un beau livre, une oeuvre à part, à lire, à contempler, mais à écouter aussi (on trouve une clé USB en dernière page, pour une lecture des textes par les slameurs). Le Bleu des Etoiles, maison d’édition rennaise associative créée cet été, a fait un pari formidable et un choix de qualité avec ce recueil de slam, de graffitis, de peintures, dessins et collages. Editeur à suivre : « Parce que l’on veut créer, parce qu’on se dit que tout est possible, parce que l’on refuse de ren­trer dans les cases, parce qu’on veut toujours plus ».

Main image: 

Chambre 2 - Julie Bonnie

Posts section: 
List image: 
Summary: 
Julie Bonnie livre un témoignage fantasmé et saisissant sur le corps des femmes, sur les différentes manières de donner la vie.
Text: 

Béatrice, auxiliaire de vie, ouvre les portes de la maternité où se succèdent les naissances et les drames, les corps des femmes, des hommes et des enfants, leurs joies et leurs malheurs. Les visites sont entrecoupées du récit haletant du passé de Béatrice, danseuse nue sillonnant les routes avec son ami Paolo, son amant et compagnon violoniste Gabor et un couple de danseurs, Pierre et Pierre. Béatrice essaye et voudrait paraître normal, mais le quotidien déshumanisant de l'hôpital lui devient insupportable. Le seul langage qu'elle comprend et qu'elle a envie d'entendre est celui de la peau, des corps et des âmes, des émotions et des souffrances qu'ils expriment. Avec ce premier roman, Julie Bonnie livre un témoignage fantasmé et saisissant sur le corps des femmes, sur les différentes manières de donner la vie, et parfois la mort, sur le devenir mère et sur les habitudes et dogmes qui entourent les femmes et la maternité. Poignant.

Main image: 

Les lunes de Jupiter - Alice Munro

Posts section: 
List image: 
Summary: 
Plein d’esprit, amusants, et sans concession, les récits s’attachent à des périodes charnières des héroïnes.
Text: 

Retour sur ce recueil de nouvelles publiées à partir de 1977 pour célébrer le prix Nobel de Littérature décerné en 2013 à Alice Munro. L’écrivaine canadienne devient, à l’âge de 82 ans, la 13ème femme à obtenir le prestigieux prix. Au fil des 12 nouvelles des Lunes de Jupiter,  comme dans le reste de son œuvre, différents portraits de femmes sont brossés. Plein d’esprit, amusants, et sans concession, les récits s’attachent à des périodes charnières des héroïnes, la fin de l’enfance, de l’adolescence, d’une liaison ou d’un mariage sont perçus à travers des histoires au semblant banales qui révèlent en réalité l’émancipation et la métamorphose subtile de chacune vers une féminité différente, qui s’éloigne des schémas familiaux ou traditionnels. À la question « Pensez vous être une auteure féministe ? », la lauréate répond qu’elle se sent féministe dans la mesure où elle attache de l’importance à l’expérience des femmes et, dans ce sens, il s’agit là pour elle de la base du mouvement.

Main image: 

Les saisons de Louveplaine - Cloé Korman

Posts section: 
List image: 
Summary: 
La jeune écrivain confirme son talent et son originalité, son sens pour une poétique des déracinés, en quête d'un ailleurs.
Text: 

Nour, jeune algérienne, arrive à Louveplaine, cité imaginaire du 93, à la recherche de son mari qui lui avait promis une nouvelle vie en France et qui ne donne plus de nouvelles. Elle découvre un appartement vide et sans meubles, mais aussi les tours, les habitants, les flics...C'est à travers ses yeux que Cloé Korman brosse un portrait des cités, hors des clichés et des caricatures, à travers sa quête et ses rencontres que le quotidien des tours est décrit avec un réalisme qui ressemblerait plus à un documentaire qu'à une fiction si le périple de Nour n'était pas un voyage initiatique, entre surprises, souvenirs et déconvenues et si l'écriture de l'auteure n'était pas si intelligente, dense, farouche. Trois ans après son premier roman Les Hommes couleurs, la jeune écrivain confirme son talent et son originalité, son sens pour une poétique des déracinés, en quête d'un ailleurs.

Main image: 

Faillir être flingué - Céline Minard

Posts section: 
List image: 
Summary: 
Il y a surtout dans Faillir être flingué cette beauté propre au western qui excite toujours autant notre imaginaire.
Text: 

Dans le mythologique Far West, aux alentours d'une ville naissante, les frères McPherson traversent la plaine dans un chariot tiré par des bœufs, Bird Boisverd poursuit l'homme qui lui a volé son cheval et une indienne solitaire aux pouvoirs chamaniques laisse la vie sauve au médecin blanc tourmenté par ses erreurs passées. Céline Minard s'est emparé d'un genre, le western, qu'on avait vaguement oublié. Et au delà de l’exquise surprise de découvrir l’aisance avec laquelle une écrivain française s'approprie, avec poésie et sans parodie ni cliché, un objet maître de la culture populaire macho américaine, il y a surtout dans Faillir être flingué cette beauté propre au western qui excite toujours autant notre imaginaire : celle d'un face-à-face entre nature et civilisation, de l'épopée de personnages, violents ou rêveurs, terriblement humains, et du mythe des grands espaces, sauvages, immenses, à conquérir.

Main image: 

Pages