Lulu femme nue - Sólveig Anspach

Posts section: 
List image: 
Summary: 
Une comédie fraîche qui nous dévoile avec charme la beauté et dureté du cycle d’une renaissance.
Text: 

Un entretien d’embauche raté et un retour à la maison par le train qui ne se fera pas, Lulu semble être éprise d’une sensation envahissante. Une envie de s’évader et un besoin non prémédité de liberté. Lulu, interprétée par Karine Viard, vaque ici ou là, sur la côte durant quelques jours cherchant probablement un sens à son existence. Un déterminisme auquel la mère de famille tentera d’échapper ne serait-ce qu’une nuit. Une nuit qu’elle prolongera, se laissant porter par l’instant. Sur le chemin de l’errance spirituelle, Lulu fera une rencontre. Aussi inattendue qu’étonnante, la rencontre avec Charles interprété par Bouli Lanners, notre héroïne saura en faire un moment de contentement. Tous deux au bord du monde, ils s’aimeront dans cet instant de grâce. Une fois l’alliance égarée, seul le portable la relira encore à sa vie quotidienne. Le film de Sólveig Anspach est une libre adaptation de la bande dessinée Lulu femme nue d'Étienne Davodeau. L’émancipation d’une femme en quête d’elle-même est filmée avec beaucoup de tendresse et une certaine poésie réaliste. Une chronique de libération et du lâché prise adapté au beau personnage de Lulu mais aussi aux personnages satellites de son heureuse aventure. Une comédie fraîche qui nous dévoile avec charme la beauté et dureté du cycle d’une renaissance.

Main image: 

2.0 - Alternine

Posts section: 
List image: 
Summary: 
Music for (most of) human, indique le site internet d’Alternine... Music (ter­ribly) human.
Text: 

Avec 2.0, les rennais d’Alternine revisitent les fon­damentaux du punk. Il y a dans leur son rageur et sans concession quelque chose comme une mise en abyme du rock métal et indé des années 90. Un son épuré, cathartique, une fureur non fil­trée. La voix d’abord chaude et enveloppante de la chanteuse Laetitia Jéhanno est un mirage  : elle vient se briser contre les martellements de Jean-Félix Hautbois à la batterie, et les mélodies froides et perçantes de la basse de Julien Névo et des guitares de Benoît Toquet et Maxime Pou­teau. Chaque son est une nécessité et 2.0 est une musique de l’instant, du primordial, du viscéral qui saisit les entrailles. Music for (most of) human, indique le site internet d’Alternine... Music (ter­ribly) human.

Main image: 

Ces gens qui s'expriment - Le bleu des étoiles

Posts section: 
List image: 
Summary: 
Le Bleu des Etoiles, maison d’édition rennaise associative créée cet été, a fait un pari formidable et un choix de qualité.
Text: 

Deux slameurs, Chantal Metzger-Roca et Max’rime, deux graffeurs Dyer et Jocks, et une plasticienne, Pau­line Guiho Blanchard, s’expriment. Ecrivent pour les uns, dessinent peignent et collent pour les autres. Assemblent ensemble mots et images pour une envolée poétique sur le thème de la ville. Routine de la ville, beauté et laideur du quotidien. Ces gens qui s’expriment est un beau livre, une oeuvre à part, à lire, à contempler, mais à écouter aussi (on trouve une clé USB en dernière page, pour une lecture des textes par les slameurs). Le Bleu des Etoiles, maison d’édition rennaise associative créée cet été, a fait un pari formidable et un choix de qualité avec ce recueil de slam, de graffitis, de peintures, dessins et collages. Editeur à suivre : « Parce que l’on veut créer, parce qu’on se dit que tout est possible, parce que l’on refuse de ren­trer dans les cases, parce qu’on veut toujours plus ».

Main image: 

Chaque jour que Dieu fait - Paolo Virzi

Posts section: 
List image: 
Summary: 
Paolo Virzi nous rappelle que la vie n’est ni linéaire, ni un itinéraire tout tracé et c’est bien en cela que réside toute la beauté de celle-ci.
Text: 

Guido et Antonia, que tout oppose, forment un couple fort et énergique. Lui, timide, cultivé et pragmatique, elle frénétique, angoissée et créative. La passion les réunis et leur vie est à leur image, irrégulière et décalée. Lui travaille la nuit dans un hôtel et la rejoint au petit matin afin qu’elle, à son tour, se rende au sien. Ce couple très attachant que Paolo Virzi nous permet d’observer de près nous renvoi à nos propres angoisses existentielles et pressions sociales. C’est dans le désir et le besoin aussi soudain qu’inattendu d’avoir un enfant que naîtra une fêlure. Au-delà du problème de l’infertilité et des protocoles médicaux qui l’accompagnent, il est plus question au sein de ce couple aussi excentrique que génial de pouvoir assumer ou pas une différence de plus. Leur environnement est-il plus hostile que dissuasif face à ces différences sur lesquelles s’est construit leur amour ? Un amour en danger mais pour lequel nos deux protagonistes vont réellement être prêts à s’interroger, quitte à ne rien s’épargner. Au chapitre de l’antithèse, Paolo Virzi nous rappelle que la vie n’est ni linéaire, ni un itinéraire tout tracé et c’est bien en cela que réside toute la beauté de celle-ci. Ainsi chaque jour nous offre la possibilité de l’aimer d’un bonheur jusque-là inconnu.

Main image: 

Suzanne - Katell Quillevéré

Posts section: 
List image: 
Summary: 
Les actrices sont remarquables de sincérité et proposent un jeu épuré, touchant et qui favorise l’intensité dramatique qui fait la force du film.
Text: 

Il y a Suzanne, fragile et rêveuse puis Marie sa sœur, son pôle et son équilibre malgré des intérêts et préoccupations différents. Pour les accompagner et les soutenir dans leurs vies il y a Nicolas, leur père routier. La maman ayant disparu prématurément, le papa plein d’amour pour ses deux filles est aussi démuni que désarmé pour veiller sur elles. Mais voilà Suzanne est comme absorbée par les évènements qu’elle vit avec intensité. Sans bien comprendre les raisons de ses choix, elle veut vivre. Très jeune elle tombera enceinte. Comme prédestinée à la tragédie et n’aspirant qu’à l’amour, elle suivra un jeune voyou quitte à abandonner son jeune fils et sa famille. Cette fuite en avant la conduira en prison. Les sacrifices ne sont pas mesurés chez Suzanne. C’est l’amour qui la guide. L’instabilité et les erreurs ne racontent rien d’autre que la noirceur intériorisée par cette définitive romanesque qu’est Suzanne. Durant une vingtaine d’années, la réalisatrice Katell Quillevéré cueille les moments de la vie douloureuse d’un triangle familial. Les deux actrices Sara Forestier et Adèle Haenel sont tout simplement remarquables de sincérité et proposent un jeu épuré, touchant et qui favorise l’intensité dramatique qui fait la force du film.

Main image: 

Closer - Chic Gamine

Posts section: 
List image: 
Summary: 
La Chic Gamine joue avec malice avec les rythmes et les sons.
Text: 

L'heure est au rétro chic et on aime découvrir des nouveaux groupes talentueux qui viennent joyeusement et élégamment mettre du désordre dans les styles et les époques. C'est le cas de Chic Gamine, 4 chanteuses et un batteur... et c'est tout. Les chanteuses se relaient entre voix principale et chœurs, leurs voix se substituent délicieusement aux instruments pour créer un univers 60's où soul et rythm'n'blues sont chamboulés par des sonorités plus hip hop, plus indé. La Chic Gamine joue avec malice avec les rythmes et les sons et même les plus réticents au genre "quatuor vocal" se laisseront apprivoiser par le talent et la modernité du groupe. A ne pas manquer aux Trans (jeudi 5, à 21h, Hall 4 au Parc Expo) qui les décrit déjà comme chouchou de choix pour succéder à Feist et Arcade Fire.

Main image: 

La marche - Nabil Ben Yadir

Posts section: 
List image: 
Summary: 
La sincérité de l’auteur Ben Yadir se diffuse et affecte le spectateur qui suivra l’aventure avec beaucoup de plaisir.
Text: 

Une bande de potes d’un quartier lyonnais se met en branle et s’active autour d’un projet, lutter contre l’intolérance et la xénophobie. Pour faire entendre leur voix, ces ados issus de l’immigration, ou non, autour desquels se sont réunis des tempéraments, décident d’entamer une marche jusqu’à Paris. Le film aborde sans complexe une page de l’histoire contemporaine de France. Des évènements qui se sont déroulés en 1983 au lendemain de la victoire socialiste de 1981. Un défi pour le réalisateur de s’attaquer à une fiction de reconstitution sans trop flirter avec un discours partisan. La force et la puissance du film résident dans le charisme des personnages qui, fédérés, affirment une belle conviction commune. Une troupe aux multiples visages des minorités avec un regard lucide et précurseur sur le racisme et l’injustice en France. Malgré, par moment un manque de sobriété et subtilité dans le discours cinématographique, l’objectif de mettre en perspective le combat et le courage de ces jeunes inspirés par une volonté de justice sociale est atteint. La sincérité de l’auteur Ben Yadir se diffuse et affecte le spectateur qui suivra l’aventure avec beaucoup de plaisir. Un film de bande aux allures de comédie qui touche et sensibilise autour d’une épopée humaine.

Main image: 

Chambre 2 - Julie Bonnie

Posts section: 
List image: 
Summary: 
Julie Bonnie livre un témoignage fantasmé et saisissant sur le corps des femmes, sur les différentes manières de donner la vie.
Text: 

Béatrice, auxiliaire de vie, ouvre les portes de la maternité où se succèdent les naissances et les drames, les corps des femmes, des hommes et des enfants, leurs joies et leurs malheurs. Les visites sont entrecoupées du récit haletant du passé de Béatrice, danseuse nue sillonnant les routes avec son ami Paolo, son amant et compagnon violoniste Gabor et un couple de danseurs, Pierre et Pierre. Béatrice essaye et voudrait paraître normal, mais le quotidien déshumanisant de l'hôpital lui devient insupportable. Le seul langage qu'elle comprend et qu'elle a envie d'entendre est celui de la peau, des corps et des âmes, des émotions et des souffrances qu'ils expriment. Avec ce premier roman, Julie Bonnie livre un témoignage fantasmé et saisissant sur le corps des femmes, sur les différentes manières de donner la vie, et parfois la mort, sur le devenir mère et sur les habitudes et dogmes qui entourent les femmes et la maternité. Poignant.

Main image: 

L'attentat - Ziad Doueiri

Posts section: 
List image: 
Summary: 
Outre l’acte terroriste et le drame humain, ce film sonde la souffrance d’un homme troublé et acculé par les limites de l’intégration.
Text: 

Amine est un grand chirurgien à Tel-Aviv. Alors qu’il reçoit la reconnaissance de ses pairs, il s’apprête à perdre celle qu’il aime. À la suite d’un attentat terroriste à Tel-Aviv, la police israélienne conclut très vite que le kamikaze est une kamikaze et qu’il s’agit de son épouse. Un temps soupçonné, le médecin, parfait modèle d’intégration, se mettra en quête de vérité afin de comprendre comment sa femme palestinienne a pu commettre un tel acte. Dans le déni et pensant qu’on l’a enrôlée, il entrera dans les territoires Palestiniens afin de rencontrer les leaders jihadistes qu’il croit être les vrais responsables. La confrontation entre sa vie et la réalité des territoires occupés est violente pour l’homme cultivé et pacifiste qu’il est. Cheminant l’ultime parcours de sa femme, l’homme sera chamboulé dans ses convictions. Au-delà d’un questionnement politique basé sur le constat d’échec, l’histoire adaptée du best-seller éponyme de Yasmina Khadra, aborde avec parcimonie la question de la place et de l’identité des Arabes Israéliens. Outre l’acte terroriste et le drame humain, le film de Ziad Doueiri sonde la souffrance d’un homme troublé et acculé par les limites de l’intégration et, dans les pas de sa femme devenue martyr, de sa double identité israélo-palestinienne.

Main image: 

Décembre 2013

Writers: 
Chloé Rébillard
Writers: 
Marine Combe
Text: 

Les réseaux sociaux sont emblématiques de notre société actuelle. Parfois controversés, stigmatisés, parfois adorés, adulés jusqu’à en rendre addict plus d’un. Facebook fait parti de ceux qui sont les plus critiqués à cause, entre autre, de la forte tendance des utilisateurs à partager les moindres détails de leur vie privée. Pourtant, certaines initiatives peuvent y naitre et rassembler une cyber-communauté. C’est le cas de Portraits de Rennes qui a vu le jour mi-novembre, sous la forme d’une page J’aime. Qui se cache derrière ? On ne sait pas. Et on s’en fout. L’intérêt ici est de découvrir des personnalités, Monsieur et Madame tout le monde, qui vivent dans la capitale bretonne. Si chaque description n’est pas forcément attrayante ou intéressante, la forme proposée et la spontanéité des réponses en revanche est plutôt distrayante et apporte de la nouveauté dans un paysage numérique routinier et morne. Une photo de la personne est postée avec les quelques lignes de texte, rendant vivante et réelle cette communauté de tous les jours, à laquelle on ne prête plus attention au quotidien. Cette nouvelle page attise la curiosité, transforme le centre ville en un territoire de jeu puisque, sait-on jamais, nous pourrions bien être la prochaine proie de celle ou celui qui tire le portrait aux Rennais.

Text: 

Alors que la Bretagne est une terre à la culture fertile, les artistes locaux sont sous-représentés dans la ville. Des groupes de musique, des artistes plasticiens, des photographes, peintres, musiciens... sont à l'affut d'opportunité pour émerger. Pourtant, à première vue, la ville de Rennes semble bien dotée en lieux d'accueil culturels. Entre le Liberté, le Musikhall, l'Antipode, l'Ubu... il y a de quoi faire pour égayer les soirées. Mais si on regarde la programmation de ces salles, elle est avant tout nationale, voire internationale. Celle du Liberté, par exemple, est révélatrice. En décembre, Nolwenn Leroy, Pascal Obispo et Vanessa Paradis se produiront dans la plus grande salle de concert de Rennes. Mais où sont les artistes locaux ? Relégués dans les bars qui ne bénéficient pas d’une jauge suffisante, ils n'ont pas leur place dans ces grandes structures trop onéreuses pour le budget des débutants. La capitale bretonne manque d'un lieu qui permette aux locaux de venir se produire pour se tester, gagner en notoriété... ou se planter. Un lieu accessible à toutes et à tous et qui pratique des tarifs abordables. D'autant que l'offre de spectacle à Rennes est en baisse. La salle de la Cité est fermée pour cause de travaux et dans le même temps l'Élaboratoire devrait tirer sa révérence et sortir de la scène rennaise.

Posts section: 
Title: 
Têtes de Rennais
Title: 
Culture stérile
Summary: 
Portraits de Rennais sur la toile, un point pour l'effort !
Summary: 
Alors que la Bretagne est une terre à la culture fertile, les artistes locaux sont sous-représentés dans la ville.

Pages